L'andalousie-et-vos-ancetres

Votre forum d entraide gratuit pour les villes de l andalousie
 
Accueil<META http-equiS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» LES DIFFERENTS GROUPE DU FORUM
Jeu 2 Mar 2017 - 10:21 par Christian

» Recherches Familles Antonio SAEZ ZAMORA de Carboneras
Mer 1 Fév 2017 - 23:08 par lou28

» Archives de NERJA
Sam 28 Jan 2017 - 12:25 par Steph

» valeur timbres pour lettre
Dim 22 Jan 2017 - 9:59 par françois

» Bonne et heureuse Année 2017
Dim 8 Jan 2017 - 20:49 par Gervasia

» Souhaite de Noel
Dim 25 Déc 2016 - 15:51 par Steph

» Naissances LLOBREGAT-PRIETO Alicante
Jeu 22 Déc 2016 - 19:37 par sevillana

» recherches alpujarras
Ven 16 Déc 2016 - 13:53 par térèse

» FERNANDEZ Lorenzo - LEON Julia
Mar 29 Nov 2016 - 14:14 par TESTE

» Liste des disparus guerre d'algérie
Sam 5 Nov 2016 - 12:13 par Christian

Sujets les plus actifs
républicais espagnols
Espagne-Photos & cartes postales-us&coutumes
pour la ville de vera
Recherches Familles Antonio SAEZ ZAMORA de Carboneras
Le "langage des PIEDS NOIRS"
ministere de la justice espagnol(comment faire une demande d'acte sur leur site en ligne)
Cayuela de Carboneras
Aide à la traduction et à la lecture d'un acte
les ZOUAVES
Famille Jean DE BARGAS Mascara Perrégaux
Sujets similaires

Partagez | 
 

 LA REGION D'EXTREMADURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: LA REGION D'EXTREMADURE   Jeu 19 Avr 2012 - 14:33

EXTREMADURA



PUERTA PALMA.


Capital : Mérida (Badajoz).


Plaza Alta, Badajoz

Provinces : Badajoz et Caceres.


la Cathedral de Badajoz.

L'Estrémadure est une de ces zones encore vierges de tourisme grand et a beaucoup à offrir. Son large mesure détermine la variété et le contraste de leurs terres, dont le relief est divisé en trois zones principales:



D'une part, des scies, englobant le Sud système central, les Monts de Tolède et de la partie ouest de la Sierra Morena, de l'autre les plaines et les plaines des fleuves Tage et le Guadiana, et enfin la pénéplaine de basse Estrémadure.


La Giraldilla.

Le climat est continental, avec des hivers doux, adouci par la proximité de l'océan Atlantique, avec peu de pluie en automne et en hiver. Les étés sont chauds, les températures atteignant plus de 30 ° C.



Leurs terres traversé par deux rivières et parsemée de réservoirs, d'offrir un beau paysage et l'habitat pour les concentrations importantes d'espèces menacées de la faune européenne. Ceci peut être particulièrement apprécié de ses réserves naturelles et parcs.



Palacio de los Duques de Feria.

Sa position géographique comme un pont entre le plateau et les montagnes du sud, a fait depuis les temps anciens à régler c'est les différentes civilisations.


Tour Espantaperros.

Mais le monde romain où l'Estrémadure entre les pages de l'histoire, faisant de la ville de Mérida sur l'un des dix plus grandes dans l'Empire.



La région a été ensuite habitée par les Arabes, et a longtemps été un territoire frontalier de la Reconquise .Son âge d'or est venu avec la découverte de l'Amérique, le berceau des conquérants majeurs du Nouveau Monde.



Au nord de l'Estrémadure, avec un paysage à couper le souffle des collines, gorges étroites, une végétation luxuriante et une eau abondante, était dans les temps anciens de difficile accès, de sorte à ce jour, vous pouvez voir l'entretien de leurs riches traditions et coutumes.


La Mairie de Badajoz.

Vers le sud, avec la richesse architecturale, on trouve un paysage riche dans les contreforts de la Sierra Morena, où le gibier abondant et moins.



Estrémadure préserve les traditions populaires très différentes d'un peuple à un autre et cela est évident dans toutes leurs fêtes. Dans son artisanat souligner le travail des métaux Guadalupe ,



la poterie et la broderie.


La visite se termine à la terre avec une cuisine traditionnelle digne d'adoration. Ce produit à partir de légumes, une grande variété de viandes froides et fromages, offre de réelles surprises. Mais le plus remarquable n'est pas seulement la richesse et la variété des ingrédients, mais l'originalité dans leur préparation, parfois avec des ingrédients simples de la plupart des recettes est littéralement grande. Son célèbre miettes, sont un exemple particulier de cela, un ragoût fait de miettes de pain avec la préparation sages détient les délices du palais. Une autre de ses spécialités, citons les truites, les plats de gibier, de nombreux gâteaux traditionnels.


Le tout arrosé de vins généreux de différentes régions simplement donner une idée sur les nombreux secrets culinaires à découvrir dans cette région.



La torta del Casar es un fromage espagnol, c'est l'un des plus connu d'Estrémadure
Pour consommer est généralement la tranche croûte supérieure (qui sera finalement couvert) et barbouillé de crème à l'intérieur du pain.Pour ouvrir la Torta del Casar est recommandé de couper le haut coquille dure comme un couvercle , de sorte que quand vous avez fini de boire ne peuvent être couverts à sécher.




A Suivre...................


admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Jeu 19 Avr 2012 - 14:43

Bonjour a toutes et tous les visiteurs, aujourd’hui je vous anime pour connaitre le


magnifique monastère de Guadalupe.
Cloître

Le Monastère Royal, qui était Jérôme ( XIV siècle - XV ) avec force l'accent composé et mudéjar , construite avec gothiques ,



Renaissance et baroque . L' Unesco est entré au monastère de Guadalupe dans la liste des patrimoine mondial en 1993 .



On va visité l'intérieur très belle église, gothique ( XIVe siècle ), avec trois nefs et des voûtes.
Câpsule de la chapelle.

Son décor est de style baroque,



le retable de travail plus grande de Juan Gómez de Mora a été sculpté dans le XVIIe siècle , l'or et coloré par Giraldo de Merlo et de Jorge Manuel Theotokopoulos , fils d' El Greco ,
Toile del Greco.

de grandes toiles encadrées Carducho Vicente et Eugenio Caxés .
Chapter House , le XVe siècle , avec d'importantes peintures gothiques à fresque.
Mudéjar cloître de deux étages et, à sa base, un petit temple de style gothique-mudéjar, brique, couverte de tuiles de Manises .
Sacristie et la chapelle de Saint-Jérôme, avec les célèbres peintures de Zurbarán ;

Toiles de Zurbaran


Le sanctuaire de Notre-Dame de la dix-huitième siècle , contient des peintures de Luca Giordano ;
Et bien sûr, baisa la Vierge, vêtue d'un gala de l'image fonction de petite taille.
Aussi il faut dire que les bijoux de la Vierge, de dons, sont inestimables.


Et après avoir profité de la ville de Guadeloupe,


de ses ruelles, ses arcades médiévales ...
[url=http://anciens-de-meknes.boardrealtors.net/t275p480-espana-photos-cartes-postales-us-coutumes#]Agrandir cette imageRéduire cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
[/url]


de sa place avec la fontaine des trois tubes,

[url=http://anciens-de-meknes.boardrealtors.net/t275p480-espana-photos-cartes-postales-us-coutumes#]Agrandir cette imageRéduire cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.
[/url]


un endroit pour savourer,



on ce retrouvera un autre jour à Trujillo.


admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Ven 20 Avr 2012 - 17:06







"TRUJILLO"


Origines de Trujillo doit être recherchée dans le règlement original appelé Turgalium . Après avoir été occupée par les Romains et les Wisigoths, Trujillo est resté pendant plus de cinq cents ans sous la domination arabe, époque à laquelle il y avait un développement notable de l'enclave. Cela mains plus tard, Christian en 1232 après avoir été conquise par le roi Ferdinand III, mais le roi Jean II serait celui qui donnerait à la ville de Trujillo titre en 1430.
Au XVIe siècle, Trujillo connaître une période de grande splendeur, motivée par son rôle important dans la découverte de l'Amérique. Ainsi, la ville fut le berceau de deux grands conquérants: Francisco Pizarro,



découvreur du Pérou, et Francisco de Orellana . Et il ya d'autres chiffres sont nés tels que le locus de Fray Geronimo, premier évêque de Cartagena de Indias, et Nuflo Chaves, découvreur de la Bolivie.
La ville



La ville est structurée autour de la monumentale Plaza Mayor , qui est dominé par une statue équestre en bronze de Pizarro.



Pendant des siècles, a été le centre de la vie sociale et commerciale de la ville, les marchés du logement, les festivals et toutes sortes de spectacles. Au XVIe siècle, est devenue une place majestueuse,



en tant que conquérants et des différentes familles nobles commencèrent à construire des maisons et des palais là-bas.


Sur la place se dresse l’église de San Martin, construite entre le XIV et XVI. Le temple, avec une nef et voûte, plusieurs chapelles à l'intérieur des maisons de la Renaissance.


A côté de cette église est le Palacio de los Duques de San Carlos, au XVIe siècle.



Feature dans cette construction est un coin balcon et les bras de la famille Vargas-Carvajal. Après la façade principale se trouve une cour construite dans un style classique et quadrangulaire, avec deux étages et des arches de colonnes toscanes.



Le Palais du Marquis de Piedras Albas est un autre palais de la noblesse face à la place. Cette renaissance maison par Pedro Suarez de Toledo, ont pris les arcades connu comme le «pain» et marquée par trois arcs surbaissés.



Un des faits saillants de cet environnement est le palais du Marquis de la conquête ou le bouclier.



Sa construction en 1570 a été financé par Hernando Pizarro. Sur la façade il ya un balcon d'angle ornée de deux colonnes à balustres plateresque. L'ensemble est surmonté par le bras de Francisco Pizarro.



Dans les rues pavées qui partent de la place il ya d'autres résidences nobles, comme la Chambre des poids réel ou le Cardenas Chaves , a ajouté gothique Renaissance, ou le palais de Juan Pizarro Orellana , au XVIe siècle. Ce dernier appartenait à la première mairesse de la ville péruvienne de Cuzco et fut transformé en un palais Renaissance, après avoir été la maison fortifiée de Diego de Vargas. Le bâtiment a une cour intérieure plateresque.



En attendant, le Palais de la Altamiranos ou Alcazarejo a été érigé par Fernan Ruiz du XIIIe siècle. Il excelle dans son entrée principale, au XVIe siècle, flanqué de deux tours en tête avec le manteau d'Altamirano.
Architecture religieuse


Clocher de l'église de Santa Maria.
Le centre historique de Trujillo a deux églises éminent de Santa Maria Maggiore et le Santiago, à la fois depuis le Moyen Age. L'église de Santa Maria est considérée comme l'un des plus beaux exemples d'architecture romane de Trujillo.



Le bâtiment, érigé sur une ancienne mosquée maure, a plusieurs couvertures à l'extérieur et une tour médiévale de la fin du roman. A l'intérieur on peut admirer les voûtes qui couvrent une à trois nefs, mais souligne un retable gothique de Fernando Gallego en 1480 et est considéré comme l'un des meilleurs en Estrémadure.


L’église de Santiago, située à côté de la porte de la ville du même nom, a été construit au XIIIe siècle et a été ensuite transformé entre le XV et XVII. Du bâtiment d'origine est une abside semi-cylindrique et d'une tour.

A l'intérieur, admirez l'image de Notre Dame de la Couronne, le roman, et le Cristo de las Aguas, le quatorzième siècle.
Dominant la ville se dresse le château de califat arabe (art. X-XI), construit à l'apogée du califat de Cordoue.


Le bâtiment se distingue par ses tours beaux mur et les deux réservoirs (tanks) qui sont dans leur cour.

Arc outrepassé de style mauresque.

Dans la partie sud du rempart se dresse le Sanctuaire de la Virgen de la Victoria, patronne de la ville.
Pour terminer la visite de la ville, rien de mieux qu'une visite au Musée de Coria




dont les installations occupent l'ancien couvent de San Francisco réel. Le site vous fermez aux principaux monuments de la découverte du Nouveau Monde.



Et si vous voulez, vous pouvez visiter Trujillo pour profiter d'une de leurs fêtes les plus importantes, le traditionnel Chíviri . Cette célébration a lieu tous les dimanche de Pâques à la Plaza Mayor est la scène principale et a été déclarée d'intérêt touristique.


Trujillo partagé avec le reste des plats les plus représentatifs d'Estrémadure de la région. Produits exceptionnels issus de porcs ibériques et les recettes d'origine pastorale: ragoût (type de ragoût d'agneau ou de chèvre), les migas (dont la base est le pain, etc.)


Ne pouvons pas oublier les asperges soupe, des haricots, ou traditionnelles gaspacho et soupe à l'ail (soupe froide).

De Trujillo cuisine typique de la terre certains produits, tels que bettes, asperges sauvages ou criadilla de la terre.




Parmi ses desserts les plus célèbres incluent la crème brûlée et les œufs farcis dans les bonbons. Tous ces plats doivent être arrosé de bons vins de la Dénomination d'Origine Ribera del Guadiana.

Beaucoup de ces recettes traditionnelles peut être apprécié à l’hôtel Parador de Trujillo ,

située dans l'ancien couvent de Santa Clara. C'est un couvent du XVIe siècle conservé dans deux beaux cloîtres, l'un de style Renaissance.


Trujillo est la première étape de la Ruta de los Conquistadores, connu sous ce nom pour aller le berceau de personnages célèbres liés à la découverte de l'Amérique. Ainsi, la route pénètre dans la province de Badajoz et passe à Medellín, Villanueva de la Serena, Badajoz, et enfin, Jerez de los Caballeros .


Les forêts, les rochers et les prairies arrosées par les rivières, les étangs et les réservoirs d'étendre à quelques kilomètres au nord de Trujillo créer parc national de Monfragüe .





Autres taches autour de profiter du paysage naturel sont cacereño Montánchez , une petite ville dans les montagnes du même nom, et Alhuéscar , situé entre les forêts de chênes.

FIN DU REPORTAGE SUR TRUJILLO.


























admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Sam 16 Juin 2012 - 20:58

MERIDA





Ensemble archéologique de Mérida


L'ensemble archéologique de Mérida, en Espagne, constitue le plus important site archéologique romain
de la péninsule Ibérique. La cité d'Éméritat Augusta fut fondée par Auguste en 25 avt J.C. à l'issue de la
campagne d'Espagne. Capitale de la Lusitanie, elle était destinée à recevoir les vétérans de deux légions
romaines engagées aux côtés de l'Empire romain lors des Guerres cantabres : la Legio V Alaudae et la
Legio X Gemina.
Jusqu'à la chute de l'Empire romain d'Occident, Emerita Augusta - l'actuelle Mérida - constitua un centre
économique, juridique, militaire et culturel de l'Empire. Son rayonnement était tel qu'Ausone la définit comme
la neuvième cité la plus importante du monde romain.
Les importants vestiges archéologiques qui sont parvenus jusqu'à nos jours témoignent encore de la vitalité
de cette cité. Le théâtre, l'amphithéâtre mais aussi l'aqueduc figurent parmi les réalisations majeures du génie architectural de la civilisation romaine en Espagne. Eu égard à ce patrimoine, en 1986 fut inauguré à Mérida le
Musée national d'art romain, conçu par l'architecte Rafael Moneo. Sept ans plus tard, l'ensemble fut inscrit sur
la liste du patrimoine mondial par l'Unesco.



Théâtre romain de Mérida



Le théâtre a été construit à la demande du consul Marcus Vipsanius Agrippa et inauguré entre
les années 16 et 15 av. J.-C.. D’une capacité d’environ 6 000 spectateurs, il est adossé à la
colline San Alban (point culminant de la ville) dont l’inclinaison donnerait une acoustique excellente.
Il est resté sous terre jusqu’au XXe siècle mais il est à nouveau utilisé pour sa fonction d’origine
et donne lieu à d’importants festivals de théâtre, de musique classique et à d’autres manifestations
artistiques.


Son plan reste classique : une orchestra, la scène, un mur de scène et un hémicycle de gradins en pierre.
Entre l’orchestra et les gradins, on trouve trois bancs, plus spacieux que le reste des places, bancs a
priori réservés aux personnes de haut rang, comme les magistrats. Les gradins sont divisés en trois parties :
basse, moyenne et haute. Il s’agit vraisemblablement, là encore, d’une division des classes sociales. On peut également distinguer les vomitoires situés entre les parties basse et moyenne.



La scène est beaucoup plus somptueuse. Le mur de scène est presque triomphal, comme la plupart des
monuments romains. Il se compose de deux niveaux d’élévation (à partir de la scène), tous deux porteurs de colonnades.



Différence notable avec d’autres monuments romains comme le Colisée, elles ne sont pas
surmontées d’arcades mais d’une architrave. Le premier niveau met en scène des statues représentant des
hommes en armure ou en toge.



Peut-être des guerriers illustres ou des empereurs divinisés. Trois ouvertures permettent l’accès à la scène aux acteurs, deux latérales et une centrale qui donne sur un grand péristyle.
Au-dessus de cette entrée centrale est installée la statue d’une femme, vraisemblablement une déesse,
Vénus ou Cérès.



Le théâtre est fortement inspiré par l’ordre corinthien, notamment par les chapiteaux ainsi que par les tores et les scoties.

La cimaise du fronton (arrondi) au second niveau comporte une frise.



Les colonnes semblent être faites de marbre comme le stylobate du second niveau, mais on note aussi l’utilisation d’une brique rose ainsi que de simples pierres pour le fond du mur. La différence de couleur par endroits, comme sur le corps le plus à droite, suggère des restaurations visibles.


[url=http://anciens-de-meknes.boardrealtors.net/t275p675-espana-photos-cartes-postales-us-coutumes#]
[/url]




Suite de la ville de Merida


Temple de Diane

Ceci est un temple romain typique. Ses paramètres sont de granit qui devait être autrefois recouvert de marbre. Donner un podium de 3,30 mètres, 19,32 de largeur et 32 mètres de longueur. Asseyez-vous sur ce podium 30 colonnes. Le nom du temple de Diane est purement arbitraire. Vous ne savez pas vraiment ce que Dieu a été consacré, il ya une diversité d'opinion. Moreno de Vargas Diana cru et est dédié à l'attribution qui a eu une large acceptation.



Temple romain de Mars. SANTA EULALIA CHAPELLE .



Temple romain de Mars. SANTA EULALIA CHAPELLE D'AUJOURD'HUI main de Mars. SANTA EULALIA CHAPELLE D'AUJOURD'HUID'AUJOURD'HUI



Ne pas savoir où était situé ce temple. Seulement, il a gardé un certain nombre d'éléments décoratifs d'intérêt qui ont été placés en 1612 en formant un portique en face de la chapelle ou ermitage de Santa Eulalia appel Hornito.


Le temple était de cavités pièces architecturales, d'une corniche très décoré et cinq morceaux d'architrave, toutes de l'ordre corinthien. La plus notable est la décoration de ces pièces pour le bas, correspondant à l'intrados d'un entrecolonnement anciens. Les thèmes décoratifs de ces sculptures sont très variés: des boucliers, des armes de diverses sortes, des guerriers attributs ... fins belliqueuses toujours.



L'arc de Trajan
Il n’est pas certain qu’il soit de l’époque de l’empereur Trajan (début du IIe siècle). Cette dénomination est en effet arbitraire, l'inscription commémorative s'étant perdue il y a déjà plusieurs siècles.
Il s'agit certainement de l'arc qui servait d'accès au forum provincial. Il était situé sur le cardo maximums, une des principales voies de la cité, et permettait de relier le forum provincial au forum municipal.
L'arc était recouvert d'un revêtement de marbre, dont il est aujourd'hui dépourvu. Construit en granit, il mesure 13,97 mètres de haut pour une largeur de 8,67 mètres. On estime qu'il devait remplir une fonction triomphale, bien que son rôle ait pu être exclusivement pratique, faisant simple office d'entrée vers le forum. Aujourd'hui enchâssé au milieu de constructions modernes, il conserve cependant toute sa majestuosité.


Maison de Miltreo


Mosaique.


Les aqueducs
Le pont des Miracles fait partie de la conduite (ou aqueduc) qui acheminait l'eau à Emerita Augusta depuis le réservoir de Proserpine, situé à 5 km de la ville. L'eau parvenait à un castellum (bassin de décantation) situé dans l'actuel quartier de Santa Eulalia (les ruines en sont encore visibles). De là s'élençait le pont sur 827 mètres, jusqu'au castellum terminal du Cerro de El Calvario, après avoir traversé la vallée de l'Albarregas, qu'il surplombe à une hauteur maximale de 25 mètres. Il fut érigé au début du Ier siècle en associant la pierre et la brique. Les piliers, de 3 mètres de côté sont reliés par des séries de trois arcs en plein-cintre en brique superposés. Sur les arcs supérieurs reposait le canal d'acheminement de l'eau.
L'ouvrage est parvenu à nous dans un bon état de conservation. La tradition populaire veut qu'il tienne son nom de l'étonnement des habitants de Mérida face à la robustesse d'une œuvre si ancienne, phénomène qu'ils tenaient pour miraculeux. 50 piliers sont encore debout, plus ou moins détériorés. Les vestiges du castellum du Cerro del Calvario furent découverts au début des années 1970. La chronologie de l'aqueduc a été largement débattue. Il semble désormais admis que l'ouvrage fut bâti sous Auguste.



L'aqueduc de Rabo de Buey fut lui aussi construit à l'époque romaine. Les canalisations s'étendent sur environ 4 km. Elles empruntent sur certains segments des galeries souterraines pouvant atteindre 2,5 mètres de hauteur, et dotées d'un système d'aération et d'escaliers réparties régulièrement sur toute la longueur de l'aqueduc. Ces infrastructures sont bien conservées. Il ne subsiste en revanche quasiment rien de l'ouvrage qui permettait de traverser la vallée de l'Albarregas sur près d'un kilomètre. Seuls trois piliers et quelques rares arcs laissent demeurer le souvenir de cette grandiose construction.

Le pont romain


Le pont romain enjambe le Guadiana, et se trouvait sur le tracé du Decumanus maximus, une des principales artères de la ville. Il marquait de ce fait l'entrée dans la cité, dont il déterminait en partie la configuration. Il s'agit du plus ancien des monuments romains subsistant à Mérida. Sa construction commença dès la fondation de la cité, dans un but stratégique : il devait permettre la défense de la ville et de sa région environnante.



Composé d'une structure en béton, paré de blocs de granit, il se compose de soixante arches, réparties sur une longueur de 792 mètres. Ces dimensions placent le pont de Mérida parmi les plus longs de l'époque. L'emplacement du pont fut minutieusement choisi, sur un gué qui offre en son centre un îlot central, qui divise le cours du fleuve en deux bras. La structure originale n'offrait pas la même continuité : le pont était alors composé de deux segments d'arcs, qui se rejoignaient au niveau de l'île sur laquelle était érigé un grand avant-bec. Ce dernier fut remplacé au XVIIe siècle par plusieurs arcs, après qu'une crue eut emporté une partie de la structure en 1603. Auparavant, à l'époque romaine, le pont fut allongé à plusieurs reprises. Au moins cinq arcs furent ajoutés afin que le chemin ne se trouvât pas coupé par les crues du Guadiana.


Concatedral de Santa Maria.


Marié


Place de toro...........


peinture de toro.

Torero........



L'artisanats


quelques plats tipiques de la region:



Soupe Antruejo:


La soupe de antruejo (aussi connu comme le Carnaval à soupe ) est une soupe faite régulièrement avec diverses parties de la charcuterie . C'est une soupe très populaire dans Aceuchal ( province de Badajoz ). Le antruejo nom (dit de n'importe quel jour de la bonne bouffe ) est d'indiquer le contenu riche et varié de la viande cuite . Il est généralement servi chaud, traditionnellement dans un bol en terre cuite .



CaractéristiquesLes éléments de la viande ont été prises à partir du porc . Habituellement, le cotubillo (ainsi nommé à la partie de la jambe de porc entre le coude et poignet), les jambes , les oreilles et le dos. Ces portions sont souvent salée si décourageant, il est commun à quelques jours. Tout cela est impliqué dans un ragoût, à laquelle est ajouté le chorizo ​​et les oignons. Il sert de capirotada couches-dire, suppléant de pain (ou croûtons ) avec finement haché cuit. Le résultat est souvent mis dans un fhnjstfhj et servir ajouter environ l'ail haché et un peu de vinaigre . Il est courant de servir dans la période du carnaval. La soupe est commun dans la soi-disant mardi antruejo lieu le mardi avant le mercredi des Cendres .

Socochones, châtaignes


Temps d'élaboration :
1 heure et 30 minutes. Ingrédients pour 4 personnes :
1000 GR de châtaignes pilongas Lait Cannelle Sel Préparation :
On jette les châtaignes en trempage avec eau et ils sont cuits avec un petit morceau de cannelle et un grain de sel. Il est bouilli jusqu'à ce qu'ils réduisent toute l'eau et soient tiernas. Quand on ira les manger ajoute le lait et peu de cannelle superficiellement. Il pourra être servi chaud ou froid.

Il peux pas manquer le bon !!! jamon!!!



A la prochaine..............

Bonne nuit a tous



admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Sam 16 Juin 2012 - 21:02

Le maps de la région, nous somme en ce
moment en Extremadura



pour finir avec cette region pour le moment un sonnet



Un cadeau sonnet à Estrémadure,


À cette terre qui fait valoir mes racines ;
vieille sainte et, de cicatrices nobles,
D’honneur et de foi, de chaste,
De bravoure, de paysans sages et heureux,
De journaliers d'âme grande et pure ;
De cortijos et señoríos de hauteur.
Terre chênes, taureaux et perdrix.
À des hommes sentent leurs domaines,
Ses chemins ; à sel de sa sueur,
Qui est retournée en grain ; à main forte,
À foulée il signe, à des hommes libres,
Qui régissent leurs destins,
Qui savent que sa persistance n'a pas été en vain.
Je suis ici né. En elle je dois mourir moi.



Fin...........

admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Sam 16 Juin 2012 - 21:10






Extremadura :

Raphaël Faÿs : musique et danse flamenco - - j'aurais aimé mettre une vidéo mais j'ai un problème de lien avec You tube.

Son attirance pour le flamenco s’exprime depuis plusieurs années ; il a composé déjà de nombreuses œuvres d’inspiration flamenca : Bulérias, Alégrias, Fandango… une réussite parfaite qu’il exprime avec brio dans son interprétation extraordinaire et originale : il est le seul guitariste à jouer le flamenco avec un médiator.

Raphaël Faÿs est accompagné de 4 musiciens à la guitare flamenca, Tito, à la contrebasse, Claude Mouton, au violon, Laurent Zeller, aux percussions, José Palomo avec à la danse Raquel Gomez.







admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
jean marc
membres
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 59
Localisation Saintes (17)

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Dim 17 Juin 2012 - 13:35

Merci pour ces belles photos. Je suis passé (rapidement) en extramadure il y a longtemps ; je n'ai pas pu tout voir. Effectivement, ça donne des idées de voyages.

Jean Marc
Revenir en haut Aller en bas
sevillana
Admin
Admin
avatar

Messages : 1592
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation Sevilla, España

MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   Dim 17 Juin 2012 - 20:43

Bonsoir Jean Marc

Merci pour votre visite et fidélité, mes tentative dans tous ce qui est possible à travers de mes yeux est de faire que vous connaissiez mieux mon pays, leurs villes, ces coutume, son folklore et son gastronomie. J'espère rendre une rubrique agréable et amène pour tous ceux qui viens la visité ce sera pour vous un voyage virtuel d’Espagne et pour moi une satisfaction de partager un peut de belles images avec vous toutes et tous, bonne nuit.

admins
 Loli Fernandez
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA REGION D'EXTREMADURE   

Revenir en haut Aller en bas
 

LA REGION D'EXTREMADURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA REGION D'EXTREMADURE
» recherche lieu de retraite dans region autour de Paris
» Mante religieuse
» La prison pour femmes de St-Lazare
» conditions de circulation Puy-de-Dôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'andalousie-et-vos-ancetres :: Traditions & Coutumes :: Photos et cartes postales-